05 août 2017

Powless, le grimpeur de Sacramento

Il a non seulement du style, mais aussi une classe indéniable. A vingt ans, Neilson Powless devrait être l’une des principales attractions du prochain Tour de l’Avenir qui s’élance de Bretagne (Loudéac) le 18 août pour s’achever le 27 à l’issue d’un triptyque alpestre particulièrement révélateur Or, Neilson Powless, fils de deux triathlètes professionnels de Sacramento, Californie, est justement un grimpeur prometteur, comme il l’avait déjà suggéré l’an dernier, très jeune encore, lors de l’étape de Gibraltar Road, sur les hauteurs de Santa Barbara, qui avait propulsé Julian Alaphilippe en tête de l’épreuve que le jeune espoir US avait terminé à la 9e place.

Cette saison est déjà celle de la confirmation d’un réel talent. Vainqueur d’une étape du difficile Triptyque des Monts et Châteaux en Belgique, porteur du maillot rose sur le Baby Giro, il est aussi champion des USA espoirs, non sans être monté aussi sur le podium en Elite (2e en ligne ; 3e contre la montre).

Pour le jeune californien, le Tour de l’Avenir dont il avait déjà remporté l’an dernier une étape, est l’occasion de s’imposer au plus haut-niveau international dans la catégorie espoirs et il sera le leader de l’équipe américaine, surtout en l’absence d’Adrien Costa qui a décidé de faire un break dans sa carrière.

Sur le Tour de l’Avenir, Neilson Powless sera accompagné au sein de la sélection US de deux de ses équipiers de l’équipe Axeon – Hagens Berman dirigée par Axel Merckx, William Barta et Ian Garrison, ainsi que de Stephen Bassett (Silber Pro Cycling), Justin Ioen (Caja Rural) et Sean Bennett (Jelly Belly) qui s’est distingué par le prix du meilleur grimpeur du dernier Tour de Bretagne.


Navigation article