20 août 2018

Mansuétude pour les Rwandais

Les mésaventures se sont poursuivies pour les Rwandais, déjà réduits à deux coureurs. Ceux-ci se sont en effet présentés très en retard par rapport à l’heure prévue pour leur départ dans l’épreuve contre la montre par équipes. Les commissaires ont fait preuve de mansuétude en les autorisant à s’aligner dans un autre créneau horaire.
Sur la route, Joseph Areruya et Samuel Mugisha (notre photo) sont parvenus à éviter de dépasser les délais d’élimination (30%). Ils ont même réussi une performance très honorable, se classant certes 26e et derniers, mais n’ont concédé que 2’31’’ aux vainqueurs (écarts plafonnés à deux minutes au classement général) et se situant à cinq secondes seulement de l’Equateur qui présentait pourtant une équipe complète. Pour les deux derniers représentants de l’équipe nationale du Rwanda, l’aventure peut continuer !
Les quatre autres membres de l’équipe avaient été contraints à l’abandon au cours de la rapide étape de dimanche entre Le Lude et Châteaudun. Peu épargnés par les chutes depuis le départ, les Rwandais avaient encore déploré une commotion cérébrale pour Jean-Paul René Ukiniwabo, évacué vers l’hôpital de Vendôme d’où il a pu ressortir le soir même après examens.


Navigation article