21 août 2017

Lawless échappe au sprint

Le champion de Grande-Bretagne espoirs s’est servi de la bosse du château de Saumur comme tremplin pour triompher en finisseur.

Sur les bords de Loire, le sprint paraissait inévitable. Mais c’est en finisseur que le champion de Grande-Bretagne espoirs, Christopher Lawless, a exploité au mieux la courte bosse du circuit final située à l’ombre du magnifique château de Saumur, sous le seuil des trois derniers kilomètres. « Cette petite butte a été appréciée et mériterait une prochaine épreuve » commentait le maire de la ville, comme un clin d’œil à l’attention des organisateurs du Tour de France (Saumur avait été ville départ d’une étape en 2016).

Quoi qu’il en soit, Christopher Lawless, athlète solide et compact malgré sa belle taille (1,81 m.) s’en est servi comme un tremplin pour réaliser un vrai coup de force. « Je suis plutôt sprinteur mais j’ai attaqué dans la dernière bosse. Le peloton revenait fort mais c’est une victoire vraiment incroyable… »
Le Britannique faisait le « break » au moment même où la longue échappée du jour de sept coureurs (les Biélorusses Strokau et Harakhavik, le Colombien Sandoval, l’Irlandais O’Mahony, l’Allemand Zimmermann et les régionaux Riou, de l’équipe de Bretagne avec l’insistant Danès de la sélection Auvergne – Rhône-Alpes) qui s’était formée en deux vagues à l’issue d’une première heure pourtant couverte à 46 de moyenne et avait compté jusqu’à 4’30’’, s’avouait enfin vaincue.

Le jeune coureur de Wigan, près de Manchester, faisait ainsi triompher le maillot de champion national espoir qui lui était revenu au titre de meilleur coureur de la catégorie en se classant deuxième du championnat de Grande-Bretagne sur route derrière Steve Cummings, le coureur professionnel de l’équipe Dimension Data vainqueur d’étapes sur les Tours de France 2015 (Mende) et 2016 (lac de Payolle). Cette étape du Tour de l’Avenir apporte donc la confirmation des qualités de Christopher Lawless, membre de l’équipe américaine de développement Axeon – Hagens dirigée par Axel Merckx, déjà vainqueur cette saison du ZLM Tour, aux Pays-Bas, au niveau de la Coupe des Nations espoirs.
Le mince écart maintenu par le jeune britannique aux dépens du peloton inquiétait le Danois Kasper Asgreen qui se demandait s’il conservait le maillot jaune conquis le premier jour autour de Loudéac et qui tenait depuis lors à quatre secondes. Mais c’est avec un court avantage de deux secondes seulement que Lawless franchissait la ligne, et il en manquait donc autant, ce qui n’empêche pas le Britannique de pointer désormais à la deuxième place du classement général.

La séquence de plaine se poursuit ce mardi avec la plus longue étape de ce Tour de l’Avenir (166,5 km) de Montreuil-Bellay à Amboise.


Navigation article