24 juillet 2017

De l’Avenir au présent

Le Tour de l’Avenir forme décidément une passerelle très fréquentée pour mener les jeunes talents au grand monde des professionnels. Preuve en est encore une fois le Tour de France qui vient de s’achever.

Si le cursus du Maillot jaune, Christopher Froome, demeure atypique, plusieurs coureurs qui se sont illustrés sur ce Tour de France 2017 se sont affirmés sur le Tour de l’Avenir ces dernières années.

A commencer par Warren Barguil, vainqueur de deux étapes marquantes, le 14 juillet à Foix puis au sommet de l’Izoard, lauréat du maillot à pois, et qui avait révélé l’étendue de ses qualités en remportant le Tour de l’Avenir 2012 et le classement du meilleur grimpeur.

L’épreuve réservée aux espoirs de moins de vingt-trois ans avait aussi joué un rôle crucial dans l’orientation de Romain Bardet, troisième au classement final sur ce Tour de France, à une époque où il hésitait encore entre ses études et une carrière cycliste, quand bien même il parvint à concilier les deux. Sa prometteuse sixième place dans le Tour de l’Avenir en 2010, confirmée l’année suivante par un maillot vert qui traduisait sa polyvalence, l’ont manifestement conforté dans son choix et mis sur la bonne voie.

Outre Romain Bardet et Warren Barguil, le podium des Champs-Elysées a consacré deux autres champions qui sont passés brillamment par l’examen du Tour de l’Avenir. L’Australien Michael Matthews, maillot vert du Tour de France, avait éprouvé ses capacités tout-terrains en se classant 8e du Tour de l’Avenir en 2010. Quant au Britannique Simon Yates, maillot blanc de meilleur jeune du dernier Tour, il avait remporté une étape sur l’Avenir en 2011 et deux autres en 2013.

Enfin, le Néerlandais Bauke Mollema, auteur d’un beau succès d’étape sur le Tour au Puy-en-Velay, figure au palmarès du Tour de l’Avenir (2007) tandis que le Norvégien Edvald Boasson-Hagen, vainqueur à Salon-de-Provence cette année, avait dix-neuf ans quand il signa un triplé sur les étapes de l’Avenir (2006).

Un tel bilan ne peut que constituer une motivation supplémentaire pour les candidats du prochain Tour de l’Avenir qui reliera la Bretagne aux Alpes (18 – 27 août) au long d’un parcours très révélateur.


Navigation article